ReinhartMarvilleTorre

Marion Lambert Barret

Marion Lambert Barret

Avocat – Counsel

CONTENTIEUX

  • Droit pénal des affaires
  • Contentieux des affaires (litiges contractuels, conflits d’actionnaires, défense des mandataires sociaux, etc.)/li>
  • Compliance (Sapin II)

  • Master II de droit européen des affaires – Paris II Panthéon Assas
  • Intervention professionnelle à l’Ecole de Formation du Barreau (EFB, ressort de la Cour d’appel de Paris) – Procédure civile, foisonnement.
  • Langues : Français / Anglais / Allemand

Marion consacre son activité aux dossiers de pénal des affaires ainsi qu’aux contentieux contractuels de la vie des sociétés. Elle est également responsable, avec Fanny Rocaboy, de la pratique Compliance du Cabinet.

Pour répondre aux besoins de ses clients, sociétés ou personnes physiques, Marion les conseille, les assiste et les représente devant les juridictions pénales, civiles et commerciales.

Elle travaille en particulier sur les dossiers sensibles de droit pénal des affaires (ABS, escroquerie, corruption, trafic d’influence, favoritisme, concussion, faux et usage, fraude informatique, etc.) notamment dans l’intérêt de sociétés cotées ou d’entreprises du secteur bancaire et financier. Les affaires sont souvent une dimension internationale.

Accompagnant, en outre, la montée en puissance de la Compliance en droit français, Marion intervient dans le cadre de la mise en place ou la revue des dispositifs anti-corruption, loi Sapin 2, dans les procédures de contrôle diligentées par l’Agence Française Anti-corruption et dans la formation du Top management ou des opérationnels en matière de lutte contre les infractions d’affaires et en particulier la corruption.

Ces activités exigent de la rigueur juridique, des qualités d’écoute, d’adaptation et une réactivité sans faille.

Après une première collaboration au sein du cabinet Sarrau Thomas Couderc en M&A, Marion a rejoint le cabinet Reinhart Marville Torre en 2008.

  • «Participation à la rédaction du Guide de la Transmission d’Entreprise 2007 »
    Option Finance
  • «Actualité juridique en bref »
    Fév à juin 2016, Option Finance
  • «Newsletter Compliance Sapin II »
    Juillet 2018
  • «Newsletter Compliance Sapin II »
    Juin 2018
  • Assistance d’un dirigeant de société (CA>100M€, secteur industrie) dans le cadre d’une instruction pénale du chef de corruption d’agent public étranger (relations contractuelles avec un pays d’Afrique)
  • Assistance d’un groupe dans le cadre d’une instruction du chef d’abus de biens sociaux, publication de comptes infidèles
  • Assistance d’un groupe (CA>100M€, secteur énergie) dans le cadre d’une enquête préliminaire du chef de corruption d’agent public étranger (relations contractuelles avec un pays d’Amérique Latine)
  • Assistance d’une société (CA>1G€) dans le cadre d’une instance arbitrale initiée sur le fondement d’un dol lors de l’acquisition d’une société
  • Assistance de plusieurs sociétés (CA>30M€, secteur énergie renouvelables) devant le tribunal correctionnel et la Cour d’appel du chef de pratiques commerciales trompeuses et remise de documentation contractuelle non conforme
  • Assistance d’une société (CA>1G€, secteur bancaire) dans le cadre d’une instruction pénale notamment ouverte du chef de corruption d’agent public étranger et blanchiment
  • Assistance d’un ancien dirigeant (CA secteur industrie) dans le cadre d’une instruction pénale ouverte notamment du chef de financement du terrorisme
  • Assistance d’un dirigeant (secteur aéronautique) dans le cadre d’une instruction ouverte du chef d’abus de biens sociaux
  • Assistance d’un dirigeant dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte du chef de favoritisme pour l’attribution de marchés publics
  • Assistance d’une société dans le cadre d’un litige commercial et contractuel, pour la réalisation de travaux, le versement d’indemnités de fin de contrats et autres chefs d’un enjeu supérieur à un million d’euros
  • Assistance d’une société (CA>7M€, secteur financier) dans le cadre d’un litige relatif à l’immixtion de la société mère dans la gestion de sa filiale
  • Assistance d’une société (CA>100M€, secteur industrie) dans le cadre d’une procédure d’enquête devant la Banque Mondiale
  • Assistance d’un groupe (CA> 500M€, service à la personne) sur des points d’application de la loi Sapin 2 en matière de dispositif d’alerte interne
  • Assistance de deux groupes de sociétés (CA>2G€, secteur négoce de matériaux de construction) dans la mise en place du dispositif anti-corruption en application de la loi Sapin 2